Vous êtes en plein projet de construction, et vous peaufinez les derniers détails. Ou bien, vous avez entendu que les portes coupe-feu sont obligatoires, et que les vôtres ne sont pas aux normes.

Surtout, vous n’y connaissez rien. Sont-elles réellement exigées ? Protègent-elles vraiment des incendies et du feu ? Et si oui, comment ?

Nous allons donc répondre à toutes ces questions dans cet article.

Comprendre la norme coupe-feu

Cette porte a des caractéristiques spécifiques. Elle n’empêche pas les incendies, et ne permet pas de les éteindre. En revanche, elle les contient et lutte contre leur diffusion.

Ces spécificités sont codifiées à l’échelle nationale et continentale.

La résistance au feu

Elle est jugée, selon la réglementation, par sa capacité de « résistance au feu ». Ce terme désigne le temps pendant lequel, lors d’un incendie, l’élément de construction de la porte conserve ses propriétés.

Ne confondez pas cette notion avec la « réaction au feu ». Cette dernière désigne la façon dont réagit un matériau face au feu.

Classification française

La législation française distingue donc trois catégories.

  • Stable au feu (SF) : la porte garde, durant un temps imparti, sa capacité de résistance.
  • Pare-flammes (PF) : la porte résiste au feu et empêche l’avancée des flammes.
  • Coupe-feu (CF) : la porte empêche les flammes d’avancées (pare-flammes), et les diffusions du gaz, de la fumée et de la chaleur.

Ces classifications sont indiquées en fractions d’heures : (3/4 h, 1/2 h, 2h, 6h…). Par exemple, une porte « CF 4H » est coupe-feu pendant 4 heures.

Classification européenne

L’Union européenne essaie d’unifier les codes et les normes. Par conséquent, la notation est différente à l’échelle de notre continent. Elle se décompose en trois catégories :

  • Résistance mécanique et stabilité, ou « R ».
  • Etanchéité aux gaz ou aux flammes, ou « E ».
  • Isolation thermique, ou « I ».

Ces lettres sont suivies du temps de résistance en minutes. Par exemple, l’indication pour une porte est coupe-feu pendant 180 minutes est : REI 180.

Les correspondances entre les deux classifications.

Il est facile de se perdre entre les catégories européennes et françaises. Pour ce faire, voici les équivalences entre les deux systèmes :

  • Stable au feu (SF) correspond à R.
  • Pare-flammes (PF) équivaut à ER.
  • Coupe-feu (CF) s’écrit REI selon la classification européenne.

Désormais, vous savez exactement à quoi correspond ce dispositif. Maintenant, nous allons vous expliquer pourquoi elles sont indispensables.

Les raisons d’opter pour une porte coupe feu

En avoir une est obligatoire dans beaucoup de cas

Avant d’assurer (logiquement) la sécurité de vos utilisateurs, posséder une porte coupe feu est obligatoire. Cette obligation varie selon l’année de construction du site et de sa localisation.

Dans les immeubles construits après 1987

Par exemple, les portes coupe-feu sont obligatoires dans certaines structures d’habitation collective.

Plus précisément, l’arrêté du 31 janvier 1986 catégorise les infrastructures en différents groupes, en fonction de leur hauteur et nombre d’étages.

Toutes les catégories d’immeubles possédant des hangars ou des caves indépendants des bâtiments, doivent posséder des portes coupe-feu avec les caractéristiques suivantes :

  • De résistance 1/2 h.
  • Elles doivent s’ouvrir dans le sens de la sortie en venant des hangars ou des caves.
  • Être ouvrables sans clé de l’intérieur.

De plus, les logements collectifs de catégories 2, 3 et 4 doivent être équipés de portes coupe-feu dans les escaliers, permettant de communiquer avec les étages inférieurs.

Dans les immeubles construits avant 1987

Pour cette catégorie d’infrastructure, les portes coupe-feu sont obligatoires uniquement dans les bâtiments dont le plancher bas du logement le plus élevé est situé à une hauteur inférieure à 50 mètres.

Ces portes doivent être placées :

  • Sur le local à poubelles, si ce dernier ne s’ouvre pas vers l’extérieur.
  • Au niveau des escaliers afin de communiquer entre l’immeuble et le sous-sol
  • Les portes doivent s’ouvrir vers l’extérieur, et sont équipées d’un dispositif qui les ouvre dans les deux sens.

Des raisons de sécurité évidentes

Les risques d’incendie sont plus présents que vous ne le croyez. Par exemple, un matériau situé près d’une source de chaleur peut s’enflammer et embraser votre entreprise. Les portes coupe-feu sont là pour éviter la propagation de cet incendie.

Ces portes peuvent sauver des centaines de vie en cas d’incendie. En effet, elles bloquent pendant une certaine durée le propagation du feu, et préservent les issues de secours.

D’ailleurs, une porte coupe feu doit toujours être une porte automatique. Autrement dit, si elles sont ouvertes, elles doivent pouvoir se refermer de l’extérieur, sans intervention humaine.

Les portes coupe-feu ont par conséquent trois missions.

Premièrement, elles permettent de ralentir la propagation du feu et des fumées nocives aux autres pièces de votre établissement.

Deuxièmement, elles octroient le temps d’évacuer la structure et de sauver ses utilisateurs.

Enfin, elles donnent le temps aux pompiers de venir et d’effectuer leur travail.

Un exemple de porte coupe feu

Par exemple, notre entreprise fabrique et installe la porte Manusa Viso El.

Cette dernière est coulissante. Elle fonctionne de la même manière que les portes coulissantes classiques.

Ce modèle empêche la propagation des gaz et des flammes vers le côté non exposé à l’incendie. Ainsi, ce dispositif lutte efficacement contre le feu et les fumées pendant 30 minutes. Ce temps correspond à la durée nécessaire pour évacuer un site et attendre les secours.

Ces portes s’agencent donc parfaitement avec d’autres portes. Par exemple, vous pouvez choisir une porte coulissante aux entrées et aux sorties. Cette dernière présente de gros avantages sécuritaires. En effet, elle est transparente, les secours et les évacués peuvent voir à travers, afin de progresser efficacement dans la structure.

Elle facilite l’évacuation car elle s’ouvre seule et rapidement. Elle permet donc de sortir sans difficulté. Les usagers n’ont pas à fermer une lourde porte. Aussi, vous économisez de l’espace qui facilitera les potentielles évacuations.

Pour résumer

En bref, les portes coupe-feu sont obligatoires dans les locaux et infrastructures accueillant du public. D’ailleurs, l’arrêté du 31 janvier 1986 notifie les spécificités de ce dispositif en fonction de l’année de construction.

La norme coupe se traduit par la capacité à contenir les flammes, les fumées et les gaz afin de faciliter l’évacuation et l’arrivée des secours. Dans ce cadre, ce principe est codifié. Par exemple, une porte coupe feu de résistance 30 minutes s’écrit : CF 1/2 h. En revanche, la norme européenne emploie un autre code, dans ce cas, cette porte s’écrit : REI 30.

Enfin, les portes coupe-feu sont obligatoirement automatiques. Aussi, elles s’agencent parfaitement avec des portes coulissantes pour faciliter les déplacements.