Catégories
Uncategorized

Quelle est l’efficacité des portes coupe-feu en matière de protection contre les incendies ?

Depuis plusieurs années, les portes coupe-feu font partie intégrante des dispositifs anti-incendie obligatoires dans les bâtiments. Malgré leur importance capitale en tant que garante de la sécurité des occupants au sein des édifices, elles passent généralement inaperçues. Leur utilisation est soumise à de nombreuses contraintes et législations, mais elles ne sont pas toujours très claires.

Cela entraîne souvent des incompréhensions pour les utilisateurs qui souhaitent entreprendre ce genre de projet. Dans cet article, vous allez découvrir ce type de dispositif un peu particulier et les réglementations qui l’encadrent. Vous verrez aussi pourquoi il est essentiel de faire appel à des professionnels comme AXED Portes Automatiques pour réaliser votre projet.

Qu’est-ce qu’une porte coupe-feu et quelle est son utilité ?

Une porte coupe-feu est un équipement utilisé dans la construction pour lutter contre la propagation d’un incendie dans un bâtiment. Elles sont désormais obligatoires dans le cadre des dispositifs anti-incendie des bâtiments, qu’ils soient publics ou privés. Elles appartiennent à la catégorie des protections passives, au même titre que les parois coupe-feu. Leur présence et leur emplacement varient en fonction de l’année de construction du bâtiment en question.

Il est important de préciser qu’une porte coupe-feu est une porte intrinsèquement technique, et qu’elle ne permet pas d’éviter ou d’éteindre les incendies. Mais elle a un rôle primordial lorsqu’un incendie se déclenche au sein du bâtiment. Elle compartimente et isole les zones dans lesquelles les flammes sont présentes afin d’éviter qu’elles ne se propagent dans le reste de l’immeuble. Une porte coupe-feu retiendra plus efficacement les flammes qu’une porte classique et retardera davantage la propagation de l’incendie. Cependant, la résistance et l’efficacité de ce type de dispositif face aux flammes dépendent de son épaisseur. Plus il est épais, plus il dispose d’une excellente capacité de protection.

En règle générale, une porte coupe-feu est utilisée comme porte d’entrée ou comme porte palière dans les appartements. Elle peut :

  • Stopper la propagation des flammes en cas d’incendie dans un bâtiment. Certains modèles peuvent aussi ralentir la propagation de la fumée et des gaz toxiques ;
  • Compartimenter et isoler les zones enflammées du reste du bâtiment ;
  • Se fermer automatiquement lorsque l’alarme incendie est déclenchée. Néanmoins, il est toujours possible de l’ouvrir manuellement ;
  • Protéger les occupants jusqu’à l’arrivée des secours.

L’utilisation des portes coupe-feu n’est pas réservée uniquement aux grands immeubles et aux bâtiments publics. Elles peuvent aussi être installées dans les bâtiments privés. Il en va de même dans les bâtiments qui nécessitent la mise en place des mesures de prévention contre-incendie pour assurer la sécurité des personnes. Mais il faut noter que dans certains cas, la législation est inflexible :

  • Pour les bâtiments construits avant 1970, les textes en vigueur ne permettent pas de remplacer les solutions de sécurités incendie déjà existantes ;
  • Pour les constructions neuves, la réglementation dépend du type du bâtiment ;
  • Pour l’installation d’une porte coupe-feu, vous devez transmettre un procès-verbal, établi par un expert, à votre compagnie d’assurance ;
  • Dans les immeubles collectifs, une porte palière doit être pare-flamme au moins pendant un quart d’heure. Pour le cas des immeubles de très grande hauteur, elle doit l’être au minimum une demi-heure.

Que dit la réglementations sur les portes coupe-feu ?

Les bâtiments, qu’ils soient publics ou privés, sont soumis à de nombreuses contraintes en matière d’équipements anti-incendie. Depuis 2009, la législation française impose à certains types de bâtiments de mettre en place des dispositifs de protection passive et active. Le but étant de protéger les usagers en cas d’incendie.

Pour ce qui est des portes coupe-feu, elles appartiennent aux dispositifs de protection passive contre les incendies, car elles servent principalement à cloisonner les espaces. Elles ont pour objectif de limiter au maximum la propagation des flammes dans les autres parties du bâtiment. Elles sont très importantes en cas de sinistre parce qu’elles limitent les dégâts en attendant l’arrivée des équipes d’intervention.

L’installation d’une porte coupe-feu est soumise à des lois très strictes. Elles déterminent le degré coupe-feu du dispositif à installer en fonction des dangers auxquels le bâtiment peut être exposé. Dans certains cas, une commission de sécurité peut exiger l’ajout d’une paroi coupe-feu supplémentaire ou d’un degré coupé supérieur.

La norme NF est recommandée, voire obligatoire, pour attester de la résistance au feu des portes, surtout dans les établissements recevant du public (ERP).

Par ailleurs, à l’instar des bâtiments, les portes coupe-feu doivent elles aussi obtenir une homologation pour s’assurer qu’elles résistent et réagissent parfaitement au feu en cas d’incendie.

Chaque type de porte coupe-feu est méticuleusement classé en fonction de sa résistance et de sa réaction au feu. À titre d’éclairage :

  • La résistance au feu est le temps durant lequel la porte résistera et freinera la propagation des flammes, et plus globalement de l’incendie ;
  • La réaction au feu est le comportement de la porte face aux flammes, si elle prend feu au contact des flammes ou non par exemple.

À ce jour, il existe trois classifications françaises pour les portes coupe-feu :

  • SF pour stable au feu : la porte conserve ses qualités de portance et d’auto-portance durant le temps indiqué ;
  • PF pour pare-flamme : la porte évite la propagation des flammes et des fumées dans les autres parties du bâtiment durant le temps indiqué ;
  • CF pour coupe-feu : en plus d’être pare-flamme, la porte empêche la chaleur de se propager dans les pièces non enflammées du bâtiment.

Chaque classification est suivie d’un chiffre indiquant en heures le temps de résistance en cas d’incendie. Il est par exemple possible de voir une indication PF 3h qui veut dire : pare-flamme et évite la propagation des flammes durant 3 heures.

Les portes coupe-feu sont-elles vraiment efficaces en cas d’incendie ?

L’efficacité des portes coupe-feu dépend de deux choses : sa résistance et sa réaction face aux flammes. Cependant, le type de bâtiment sur lequel elles seront installées peut également y jouer un rôle. De même pour les caractéristiques et les spécificités de la porte.

Quelles sont les spécificités des portes coupe-feu ?

En apparence, une porte coupe-feu ressemble à une porte ordinaire. En plus, elles ont les mêmes utilisations. Par contre, les PCF disposent d’un mécanisme nommé DAS ou dispositif actionné de sécurité permettant leur blocage en mode ouvert et leur fermeture. Lorsqu’une alarme incendie est déclenchée dans le bâtiment, l’électro-aimant qui retient la porte se libère afin que celle-ci puisse se fermer. Elle peut ainsi commencer à freiner la propagation des flammes.

Le plus souvent, les portes coupe-feu sont installées aux extrémités des espaces intérieurs, au niveau des accès aux étages ou des cages d’escalier. C’est essentiel pour éviter que les flammes ne se propagent verticalement. Il est aussi judicieux de les placer au niveau des issues de secours et des voies d’évacuation des bâtiments.

Les portes coupe-feu peuvent être fabriquées avec plusieurs matériaux, mais les plus répandus sont le métal, le bois ou la vitre. Mais c’est surtout leur système d’ouverture qui différencie le plus les différents type de porte coupe-feu, parmi lesquels :

Quels sont les types d’incendies contre lesquels elles sont plus efficaces ?

Un incendie peut vite arriver dans un bâtiment, cela peut être par l’inadvertance des occupants ou par des soucis liés aux bâtiments lui-même (installation électrique défaillante, fuite de gaz, etc). L’installation d’une porte coupe-feu est plutôt rassurante pour faire face à ce genre de situation. Toutefois, vous devez savoir que ce type de dispositif n’est efficace qu’en cas d’incendie provoqué par :

  • Un feu sec ou un feu braisant causé par la combustion de matières solides comme du bois, du papier, des déchets ou du tissu ;
  • Un feu d’origine électrique ;
  • La combustion d’huiles et de graisses animales ou végétales utilisées dans les équipements de cuisson tels qu’une friteuse ou une poêle à frire ;

En revanche, elles sont moins efficaces contre les incendies causés par l’embrasement de gaz comme le butane ou le propane. Pareil pour les feux gras provoqués par la combustion de liquide inflammable tels que l’essence et le pétrole.

Comment pouvez-vous vous assurer que votre porte coupe-feu est efficace ?

Pour être sûr que votre porte coupe-feu est efficace, le mieux est de faire appel à professionnel dans le domaine comme AXED Portes Automatiques. Forts de nos 20 ans d’expérience sur le marché des portes coupe-feu, nous sommes en mesure de voir si votre dispositif est efficace en cas d’incendie ou non.

D’ailleurs, nous proposons différents modèles de portes coupe-feu susceptibles de correspondre à ce que vous recherchez. En plus, nous pouvons vous apporter de précieux conseils sur la porte la mieux adaptée à votre type de bâtiment. Nos services ne s’arrêtent pas là, car nous vous proposons un accompagnement complet allant du choix de la porte à son installation. Donc si vous avez comme projet d’installer une porte coupe-feu pour assurer la sécurité des occupants dans votre bâtiment, n’hésitez pas à nous contacter.

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER